Parlons triangle ! et Faites le Test…

Appelé tour à tour le triangle Infernal, le triangle de Karpman (son concepteur), triangle dramatique …et j’en passe !
Vous vous demandez ce que peut-être ce triangle dont je parle ? alors lisez la suite…
Vous voulez entendre parler des Bermudes? 
Raté c’est pas le même triptyque alors revenez plus tard. 
Mais puisque vous êtes là autant continuer à me lire !?!
Voici donc une rapide définition de ce fameux triangle. Je vous la fais courte mais vous trouverez bon nombre de bien meilleurs écrits sur le sujet. Je souhaite ici m’attacher, du mieux que je peux, de permettre à chacun de prendre conscience de ce jeu de rôle et humblement de vous montrer les voies de sortie de ce schéma.
Le triangle de Karpman est appelé aussi triangle dramatique. Issu de l’Analyse Transactionnelle (AT) et des observation de Mr Stephan Karpman sur le comportement des individus se portant parfois Sauveur, Victime ou encore Persecuteur.
Cela veut dire que nous nous mettons dans ces différents rôles, nous en changeons aussi régulièrement et à différents stades. Ce triangle devient dramatique quand l’intégrité de la personne est mise à mal et que la relation se détériore.
Ce schéma tend à exprimer qu’une personne qui utilise un de ces rôles (par exemple la victime), entraîne l’autre à jouer un rôle complémentaire( le Sauveur ou le Persécuteur). En prendre conscience est une première étape indispensable pour sortir de ce rôle.



Le Persécuteur :
Il prend le rôle de l’agresseur, de l’attaquant. Le persécuteur peut être une personne, mais aussi un évènement, une situation donnée. Il est généralement perçu comme négatif quoique dans certaines situations, le persécuteur puisse être un innovateur, un initiateur, un leader, la source d’une salutaire remise en question.(*)Une piste pour…changer : Si je suis de nature colérique, autoritaire ou directive, je serai vigilant à ne pas agresser verbalement mon entourage même si je juge qu’il fait mal son « boulot ». Je m’interrogerai sur le besoin que j’ai ressenti de faire preuve de directivité… En quoi est-ce une solution pour moi d’interagir de cette manière ?


La Victime:
Il s’agit du rôle de la personne qui subit l’agression du persécuteur. A nouveau, ce rôle est généralement perçu comme non désirable quoique dans certains cas, la victime puisse profiter du déséquilibre créé pour enclencher un changement bénéfique.
C’est un rôle qui attire le sauveur et le persécuteur (une attente qui sera remplie ou non par l’entourage). C’est souvent un rôle de choix pour attirer l’attention sur soi.(*)Une piste pour…changer : Si je me sais enclin à chercher la sympathie ou le soutien des autres, je serai particulièrement attentif à ne pas me poser en victime pour faire en sorte que les autres règlent mes problèmes.
 
Le Sauveur:
Il s’agit du rôle du protecteur, du chevalier blanc. A première vue, ce rôle est perçu comme positif alors qu’il contribue souvent à renforcer la dynamique du triangle dramatique.
C’est un rôle très gratifiant d’un point de vue narcissique mais qui place l’autre en incapacité. Il attend un persécuteur pour justifier son existence et une victime à sauver. Il souhaite se construire une image acceptable mais infantilisante pour les autres.(*)Une piste pour…changer : Si j’ai tendance à me mettre en position de sauveur, je serais vigilant à aider en répondant à une demande et en ayant le souci de laisser la personne autonome et responsable.
 

TEST : Faites-vous partie de ce triangle ?

Etes-vous un Sauveur malgré vous ?

  • Vous arrive-t-il de venir en aide à des personnes qui ne vous ont pas clairement exprimé qu’elles avaient besoin de vous ?
  • Vous sentez-vous coupable ou fautif lorsque quelqu’un de votre entourage éprouve des difficultés à se prendre en charge ?
  • Vous sentez-vous quelquefois en colère parce que vous êtes convaincu que cette personne irait beaucoup mieux si elle suivait vos directives ?
  • Vous arrive-t-il de vous sentir exploité dans votre travail et d’avoir l’impression que vous n’êtes pas apprécié malgré tout ce que vous faites pour aider les autres ?

Avez-vous une attitude de victime ?

  • Lorsque vous blâmez les autres pour vos problèmes;
  • Lorsque vous vous diminuez aux yeux des autres;
  • Lorsque vous attendez que quelqu’un vienne vous sauver de votre malheur;
  • Lorsque vous accordez plus d’importance aux perceptions que les autres ont de vous qu’à votre propre perception de vous-même;
  • Lorsque vous vous plaignez de vos problèmes sans rien faire pour les résoudre;
  • Lorsque vous jugez, blâmez, critiquez les autres parce qu’ils ne font pas ce que vous attendez d’eux;
  • Lorsque vous vous rendez malade afin d’obtenir l’attention des autres;
  • Lorsque vous rejetez le beau et le bon qui est en vous en rejetant votre propre valeur; etc.
  • Lorsque vous placez votre énergie uniquement sur ce qui est négatif dans votre vie sans jamais regarder ce qui est positif…
  • Ne savez-vous pas résister au chantage affectif ?

Vous a-t-on déjà reproché d’être un tyran ?

  • Sentez-vous le besoin d’humilier une personne de votre entourage
  • Avez-vous l’impression de manipuler vos amis, parents, collègues, etc. afin d’obtenir ce dont vous avez besoin;
  • Etes-vous colérique ?
  • Dévalorisez-vous votre entourage, vos critiques sont-elles plus destructives que constructives ?
  • Vous a-t-on déjà reproché d’être sévère ? de dominer ?
  • Faites-vous du chantage affectif ?

Si vous avez répondu OUI à trois questions ou plus , il est possible que vous adoptiez à l’occasion des comportements de sauveur/persécuteur ou victime à l’égard de votre entourage.

Ces comportements vous placent dans une situation inconfortable et risquent de vous mener à l’épuisement.

Ils peuvent vous empêcher d’aider les personnes qui ont légitimement besoin d’aide et le demande car effectuer un sauvetage prive souvent l’autre de sa liberté d’action….

Des solutions sont envisageables:

  • La première consiste a prendre conscience de ces (ou ses) inconsciences
  • La deuxième consiste à sortir de ce schéma consciemment par le biais d’action consciente comme il est proposé plus haut (*)
  • La troisième consiste à mettre en évidence les conflits émotionnels liés àcette réaction grâce à l’aide d’un accompagnant. Ce dernier pourra vous amenez vers la résolution de cette difficulté par le biais d’une séance de MKB® par exemple ou d’exercices comme par exemple les « bonhommes allumettes »de J.Martel 

(CF article précédent sur ce site —–>)

Source:http://www.alternativesante.com/gazette/sections/section.asp?NoArticle=743&NoSection=17

Publicités

Une réflexion sur “Parlons triangle ! et Faites le Test…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s